http://anonhq.com/wp-content/uploads/2015/06/531d9280-0b1c-11e5-9082-cff9997a4f16-780x439-650x250.jpg
Passerelle autoroute

La route inter-État d’Amérique numéro I-90, qui regorge d’une vastitude d’espèce telles que des ours, élans, renards, etc… commence à ce voire pourvue d’une passerelle, dans l’état de Washington, permettant aux animaux de traverser en toute sécurité sur 45,7m (150 ft). Celle-ci ne sera que le commencement d’un grand projet, et pourvue d’arbres et arbustes autochtones, afin de créer une continuité qui ne perturbera pas le déplacement des animaux.

Afin de créer le projet, le “Washington State Department of Transportation” (Département des transport de l’état de Washington) a travaillé en étroite collaboration avec une organisation a but non lucratif, spécialisé dans la traversée des animaux sur cette route, la “Conservation Northwest”, pour pouvoir concevoir et construire plus de 20 grands passages souterrains et aériens pour la faune locale.

Le Seattle Times rapporterait que 4 passages auraient déjà étés créé, et équipés de caméras ayant captés des images de nombreuses espèces, telle que des loutres de rivière, ou des cerfs, qui semblent déjà bien familiarisés avec ces nouveaux terrains.

cam infra-rouge us
Caméra infra-rouge

A travers tout le pays, des idées du même style ont émergées en vue de la protection de la faune, comme dans la Floride, le Montana et biens d’autres qui ont déjà des constructions de se type.

Ceci s’inscrit dans une volonté de réduire les 725 000 collisions d’animaux répertoriées sur les routes, par ans, dans l’ensemble des États-unis, et l’adoption d’un projet de près de 1 milliard de dollars pour élargir et améliorer les conditions de conduite dans le respect et la sauvegarde de la nature.

Une fois le projet terminé, cela devrais permettre, entre autre, de favoriser le rapprochement des différentes espèces de chaque côtés des autoroutes, de réduire considérablement les morts et accidents routiers, ainsi que de favoriser une mixité génétique pour la pérennité des espèces, qu’elles soient rare ou moins rare.
Au Canada, il existe, à l’heure actuelle, pas moins de 44 passages de ce genre, le long de la transcanadienne, réduisant ainsi de près de 80% les collisions avec des animaux.

Crédit photo: anonhq.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here