En juin 2017, la chambre des députés tchèque a voté l’interdiction de l’élevage d’animaux à fourrure. La France sera-t-elle le dernier pays de l’UE à autoriser l’enfermement et le massacre des animaux à fourrure pour une mode barbare ?

Dites au nouveau ministre de l’Agriculture qu’il est temps que la France se modernise en interdisant la production de fourrure en France.

Et si la France, suivant l’exemple de l’Autriche, de la Croatie, de la Bosnie-Herzégovine, des Pays-Bas, de la République de Macédoine, du Royaume-Uni, de la Suisse, de la Serbie et de la Slovénie en finissait avec l’archaïque production de fourrure qui fait souffrir et tue encore des milliers d’animaux chaque année ?

En France, il subsiste une vingtaine d’élevages de visons ainsi que 25 élevages de lapins à fourrure : quelques milliers d’animaux sont donc encore abattus – gazés, électrocutés, ou assommés – et dépecés chaque année pour alimenter une mode barbare qui consiste à revêtir la peau et les poils de quelqu’un d’autre.

Les visons – qui sont pourtant des animaux semi-aquatiques – passent toute leur courte et triste vie dans leurs cages grillagées exigües et sales, et ils n’en sortent que pour être tués. Privés d’activité, de stimulation et de contacts sociaux normaux il est courant de les voir devenir fous et effectuer des mouvements répétitifs compulsifs, signes d’une intense détresse psychologique.

Les animaux ne sont pas des matériaux à utiliser pour des manteaux ou des cols. Ce sont des êtres sensibles, comme nous. L’élevage d’animaux pour leur fourrure est une cruauté intolérable que 61 % des Européens rejettent. Demandez donc au ministre de l’Agriculture d’ajouter la France à la longue liste des pays européens où la production de fourrure n’est plus qu’un mauvais souvenir.

SIGNEZ CETTE PÉTITION

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here