il adoptait des chats pour les servir rôtis à ses invités

L’homme avait simplement l’air d’un amoureux des chats, qui adoptait à tour de bras des félins abandonnés pour les recueillir chez lui, dans la région de Brianza, au nord de l’Italie. Mais à force d’éviter les contrôles vétérinaires obligatoires, ce bon père de famille a fini par éveiller les soupçons de l’Aidaa, l’équivalent de la société protectrice des animaux (SPA) française. Au bout d’une quinzaine d’adoptions, les membres de l’association ont en effet découvert que le quinquagénaire tuait tous ces animaux une fois arrivé chez lui. Visiblement, le fin gourmet les servait rôtis à ses convives.

Marié et père de deux enfants, l’Italien n’avait rien d’effrayant au premier abord. Il semblait simplement avoir une préférence pour les chats noirs, de moins de 3 ans et bien en chair, rapporte le journal La Stampa. Toutefois, il décommandait systématiquement les visites de contrôles vétérinaires. De quoi susciter la méfiance de l’Aidaa chez qui l’homme se fournissait régulièrement. Soupçonnant d’abord des rites sataniques, les membres de l’association ont voulu en avoir le coeur net et l’ont laissé adopter un ultime félin avant de débarquer chez lui et de le prendre sur le fait. L’homme s’apprêtait effectivement à passer à l’acte avant d’en être empêché.

Arrêté pour mauvais traitement aux animaux, il encourt de trois mois à un an de prison ainsi qu’une amende de 15 000 euros.

Lire la suite ci dessous :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here