13233030_10204781082606668_1178615245816989389_n

Chaque année, les mêmes atrocités sont organisées sereinement et jovialement à Yulin, dans la province de Guangxi, en Chine. Le festival de la viande de chien se tient annuellement le 21 juin pour célébrer le solstice d’été.

Cette manifestation voit la mort de plus de 10 000 chiens et 4 000 chats lors de chaque édition. Ces chiffres édifiant sont accompagnés par des méthodes d’exécution, si dévoilées au grand jour, glacerait de peur n’importe quels individus normalement constitués : chiens, chats ébouillantés vivants, éventrés, empoisonnés, éviscérés pour finir exposés puis consommés par les clients. Il est aussi à mentionner qu’avant d’être lâchement torturés et tués ces animaux sont capturés, transportés, entassés dans des cages exiguës durant de longues journées.

Ces massacres, réalisés au nom de la culture traditionnelle et des coutumes, sont aussi présentés comme étant des moteurs pour l’économie locale (ouvertures d’hôtels, création de marché en ligne), délaissant ainsi totalement la notion de moralité. Selon Paris Match, certaines personnes pensent que « plus la bête souffre, plus la viande sera goûteuse ». Cette perversion démontre profondément la cruauté de ces festivaliers participant à cette barbarie monstrueuse. Aucune norme n’a été instaurée par le gouvernement chinois pour la condition des animaux du festival, que ce soit au niveau sanitaire ou des abattages.

Localement, les groupes s’opposant à ce genre de festivals sont trop peu nombreux par rapport à l’ampleur du désastre et la taille du pays. Il ne serait que quelques millions, sur une population totalisant plus d’un milliard d’habitants. La majorité des opposants à cette pratique sont le plus souvent des organisations non gouvernementales étrangères.

Au niveau national, la Chine demeure le plus gros consommateur de viande de chiens et de chats d’Asie avec entre dix et vingt millions de chiens et de chats qui sont tués chaque année pour la consommation.

Malgré les nombreuses pétitions prônant un arrêt total du festival, ces sacrifices opérés au nom des traditions ancestrales continuent chaque année.

Les photos :

En haut à gauche : chiens ébouillantés vivant qui tente de sortir la tête d’une cuve

En haut à droite : chats ébouillantés, alignés sur des crochets

En bas à gauche : chien brûlé vifs avec une lampe à souder

En bas à droite : chiens dans une cage en fer, juste avant leurs massacres

SAMA P-A
Stop Aux Massacres Animaliers . Toute vie est sacrée , C'est ce que l’espèce humaine ne semble pas toujours Comprendre , Et s'attaquer à plus faible que soi est tellement facile ... Agissons ensemble pour supprimer la souffrance de nos amis les animaux .Nous vous espérons nombreux et sommes à votre disposition pour répondre à toutes les questions que vous pourriez souhaiter nous poser .

15 COMMENTAIRES

  1. omg jai tellement de pein eu c chinois de merde il mange nimporte quoi tk chu aveile de faire moi avec du pate chinois ak eu pas dallure de faire sa a des pauvre chien bruler en enfer gang de chingtok

  2. C’est immonde, j en ai signé des pétitions à ce sujet.Brigitte Bardot entre autre a écrit à l’empereur du chine qui ne veut rien changer. ‘coutumes ancestrale’ coutumes mon cul oui . bisisnes et maltraitance immonde. Il faut arrêter ces barbares. Il faut que ca change. Pauvres chiens et chats tués par milliers tous les ans. Merde il y en a marre.

  3. C’est immonde, j en ai signé des pétitions à ce sujet.Brigitte Bardot entre autre a écrit à l’empereur du chine qui ne veut rien changer. ‘coutumes ancestrale’ coutumes mon cul oui . bisisnes et maltraitance immonde. Il faut arrêter ces barbares. Il faut que ca change. Pauvres chiens et chats tués par milliers tous les ans. Merde il y en a marre.

  4. COMMENT UN ETRE HUMAIN PEUT COMMETTRE DE TELLES HORREURS, CE SONT DES MONSTRES, DES LACHES, DES IMPUISSANTS…. C’EST TELLEMENT FACILE DE S’EN PRENDRE A NOS AMIS LES BETES SANS DEFENSE !!! STOOOOP.

  5. les chinois sont de grands malades, responsables d’atrocités tant sur les êtres vivants que sur notre environnement. Bande de dégénérés

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here