Quel est le mal me direz vous ? D’un premier abord, il y en a pas cela ressemble à de la taxidermie banale. Mais…

 

ca9a5e1d6614cb1ab4fc130c3658d445L’affaire sera jugée le 1er décembre 2015, tribunal correctionnel de Coutances dans la Manche.

La femme de 74 ans, un de ses neveux et un expert devront comparaître pour infraction à la convention de Washington (convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction).

Une collection de 3 389 mammifères empaillés, dont loup, tamanoir et lynx, et 3 000 oiseaux dont 1 200 colibris mais aussi des outardes du Bengale (oiseau) et un dindon ocellé…

Animaux décédés, actuellement en voie d’extinction, mais aussi des armes

La femme avait mis en vente, suite au décès de son mari avec l’aide d’un neveu, la collection préalablement estimée par un expert à trois millions d’euros.

Sept gardes de l’Office national de la chasse, 45b6d66bd3b2117f93d29ab57b350ab3et trois gendarmes avaient frappé à la porte de la maison de la dame pour perquisitionner, peu de temps avant la date des enchères. Les enquêteurs ont photographié et répertorié les milliers d’animaux naturalisés et saisi le tout. Le 10 avril 2013 la septuagénaire, avait été placée en garde à vue et a du s’expliquer sur l’origine des pièces de collection.

“Tout a été régulièrement acquis entre 1960 et 1970”, s’est-elle défendue : l’entrée en vigueur de la convention de Washington qui protège les animaux sauvages, s’est faite en 1973. Hors d’après le parquet du tribunal de Coutances, nombreux des animaux de la collection seraient récents.

La chasse aux collectionneurs et taxidermistes que mène l’Office de la chasse inquiéterait l’avocat de la famille, d’après une déclaration de l’homme le 14 juin 2014, à Ouest-France. Les poursuites auraient pu être abandonnées par le parquet, si la collection était remise gracieusement à un musée. Requête refusée…

La saisie ne serait pas “confisquée” à proprement parlé

Car la femme de 74 ans, assurerait la garde de la collection dans sa propre maison… pour que celle ci soit au mieux conservée, à température et hygrométrie constante.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here