La dépression sévit également chez nos poilus… Elle est plus difficile à diagnostiquer que chez les Humains, pourtant les signes sont assez semblables aux nôtres, à une différence près : cette pathologie n’est jamais très longue chez le chien.

On parle donc plus de déprime.

Pourquoi mon compagnon déprime ?

Très variées, les causes de la déprime sont souvent le stress et l’anxiété. Un tout petit changement dans les habitudes d’un chien peut générer un stress qui se transformera en déprime… : reprise du travail de l’humain, l’arrivée d’un bébé, un déces, un abandon, un déménagement, voir un simple nouveau meuble, etc. Même s’ils nous semblent anodins, pour nos compagnons les changements petits comme grands, peuvent être à l’origine d’un comportement de type déprime.

Des signes variables

Des humains attentionnés remarqueront rapidement les modifications du comportement de leur chien. Mais avant d’évoquer la dépression/déprime, il est nécessaire d’aller consulter le vétérinaire afin d’éliminer d’autres pathologies pouvant correspondre à ces symptômes.

  • le chien déprimé reste toujours SEUL dans son coin
  • plus envie de faire grand-chose
  • ne s’alimente plus
  • l’air triste
  • ne cherche plus le contact avec ses humains ou ses – congénères, voire fuir les contacts
  • rechigne à sortir

Labrador retriever is lying in door of the house

Comment y remédier ?

Il faut avant tout en identifier les causes et agir sur les sous-jacentes.

Peut être est ce un traitement avec un médicament qui joue sur l’humeur de votre poilu ?
– Exemple : Le DERMIPRED® [traitement des inflammations aiguës de l’appareil locomoteur, des affections dermatologiques et alimentaires à caractère immuno-allergique (dermite atopique, dermite par allergie aux piqûres de puces, dermite pyotraumatique, dermite allergique de contact et dermite allergique d’origine alimentaire)] Peut provoquer des troubles comportementaux comme excitation ou la dépression.

Si la déprime apparaît parce que votre chien est anxieux, c’est sur ce point qu’il faudra travailler.
Toujours sans faciliter la chose : identifier cette anxiété chez le chien ! Car en fonction de la personnalité du loulou, elle se manifeste différemment : timide, craintif, destructeur, malpropre ou encore agressif et hargneux.
Un vétérinaire comportementaliste pourra identifier cette anxiété au travers de ses manifestations et proposer des solutions pour en venir à bout (certaines formules d’assurance santé prennent même en charge ces consultations).

Peut également aider (en plus du travail avec son loulou) des remèdes naturels comme les fleurs de Bach, l’homéopathie ou bien des compléments alimentaires.
Mais surtout se dont à besoin votre animal déprimé : votre affection et de celle de toute la famille pour sortir de sa mauvaise passe. Câlins, jeux, friandises, promenades chasseront sa déprime.

Si les symptômes persistent malgré toute l’attention que vous portez à votre poilu, consultez un vétérinaire.

A savoir :
Lorsque le chien vieillit, par exemple, une maladie appelée la dépression d’involution peut se déclarer. Ce n’est plus une déprime passagère mais d’une véritable maladie qui doit être prise en charge par des médicaments psychotropes (antidépresseurs). Qui nécessite donc un diagnostic par un vétérinaire, et un suivi sérieux.

Source

 Disponible également sur Hiocosylife.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here