Ch’tis fox days: le week-end s’annonce d’enfer pour les renards les 22 et 23 février

0
Ch’tis fox days: le week-end s’annonce d’enfer pour les renards les 22 et 23 février

Une pétition enflamme le Net pour le moment. Les Ch’tis fox days cristallisent toutes les tensions entre chasseurs et défenseurs des droits des animaux. Là où les premiers évoquent des méthodes de régulation, les seconds glapissent au massacre de masse et menacent de venir en découdre sur le terrain les 22 et 23 février…

« Sous le titre très cow-boy de Ch’tis fox days se prépare un véritable carnage dans les campagnes du Nord, les 22 et 23 février… » Le ton est donné et les esprits s’enflamment : plus de 12 000 signatures sur le site mesopinions.com pour sauver les ch’tis renards ! « Quelques chasseurs locaux vont détruire tous les renards qu’ils pourront, parfois avec une cruauté sans nom. L’image conviviale et la réputation du département du Nord et de la région du Nord – Pas-de-Calais en seront entachées. » Rien de moins.

Jean-Marc Dujardin, président de la fédération de chasse du Nord, n’en croit pas ses oreilles : « Je suis surpris par l’ampleur du mouvement, par les messages diffamatoires que nous recevons. Cette opération existe depuis cinq ans. Elle se déroule habituellement le troisième week-end de février. Ces journées sont consacrées à faire le point sur les méthodes de régulation du renard. En aucun cas il ne s’agit de chasse intensive. Nous mobilisons simplement tous les acteurs… Je ne comprends pas la polémique lancée par les associations de défense des animaux. »

Immangeable

L’incompréhension tient surtout au fait que ce canidé est classé dans la catégorie des nuisibles. « Il fait de gros dégâts dans les élevages agricoles et avicoles… » Réapparu dans le Nord en 1984, après des épidémies de rage, l’animal a depuis recolonisé l’ensemble du département. « Sa population est en forte expansion. Pour la saison de chasse 2012-2103, ce sont près de 6 500 bêtes qui ont été prélevées dont 4 500 par piégeage. Quelques-unes (400) ont été tirées mais c’est plutôt rare. Ce n’est pas un gibier de prédilection pour les chasseurs. »

Rappelons également que l’animal, porteur de l’échinococcose, (un parasite infectieux qui se développe dans le foie), a plutôt mauvaise réputation. « Tout le département est infecté, précise Jean-Marc Dujardin. Je le répète : ces journées sont là pour faire le point sur les méthodes de régulation et non pour un massacre… »

Pierre Athanaze, président de l’ASPAS (Association de protection des animaux sauvages) qualifie, lui, l’opération de « lamentable ». Il y perçoit « la mise en place de tous les moyens pour tuer du renard ».

Le point d’achoppement revient comme un boomerang. Le président de l’ASPAS réfute la qualification de nuisible qui colle à la peau du goupil. Un classement fait selon lui « à la demande des chasseurs » alors que l’animal « est utile à la collectivité et au monde agricole par son rôle de limitation des rongeurs et de régulateur des écosystèmes qu’il occupe… ».

Ces Ch’tis fox days ne seraient que l’expression d’une « hystérie collective », d’un mouvement poussé à l’extrême et qui n’aurait pas d’équivalent en France. L’association a saisi les autorités et attend que la préfecture prenne position (lire par ailleurs). Elle menace déjà de faire descendre ses adhérents sur place durant le week-end dont elle souhaite « l’interdiction pure et simple ». De quoi se mordre la queue devant ces points inconciliables. À moins de citer Maurice Genevois : « La chasse au renard : l’inqualifiable à la poursuite de l’immangeable. » Si la poésie peut adoucir les mœurs…

Un animal classé nuisible
Par arrêté ministériel du 26 juin 1987, le renard est une espèce dont la chasse est autorisée. Il est considéré par ailleurs comme animal nuisible par arrêté ministériel du 2 août 2012.

S’agissant du département du Nord, dès lors que le renard est classé comme nuisible, sa chasse est autorisée dans les conditions prévues par la réglementation. L’événement « Ch’ti fox days » est une initiative de la fédération des chasseurs du Nord. Elle n’a pas à faire l’objet d’une procédure spécifique d’autorisation.

Lire la suite ci-dessous :

* * *

Soutenez nos actions. Ici, pour nous permettre de mettre en place nos tactiques et plans d'attaques pour protéger les animaux. 

PARTAGER RÉVEILLONS LE MONDE !
Sama - Protection Animale ✔
Stop Aux Massacres Animaliers . Toute vie est sacrée , C'est ce que l’espèce humaine ne semble pas toujours Comprendre , Et s'attaquer à plus faible que soi est tellement facile ... Agissons ensemble pour supprimer la souffrance de nos amis les animaux .Nous vous espérons nombreux et sommes à votre disposition pour répondre à toutes les questions que vous pourriez souhaiter nous poser .

Votre avis est le bienvenue ?

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz