Cette girafe de Rothschild (sous espèce de girafe dont il ne reste plus que 650 individu à l’état sauvage) ne serait pas née comme tel – donc pas albinos – mais atteinte d’une maladie rare qui lui fait perdre sa pigmentation.

Un vitiligo animal ? Ou leucisme ?

Le vitiligo est une maladie chronique de l’épiderme qui se caractérise par des taches blanches (dépigmentation) qui apparaissent et s’étendent sur la peau. Outre pour les cas de contact avec certains produits chimiques, les causes du vitiligo restent inconnues.

D’après des études relayées sur santevet.com, le vitiligo toucherai de 0,5 à 2% de la population féline par exemple. En revanche chez le chien, la maladie serait héréditaire et certaines races de chiens seraient prédisposées : berger belge, doberman, rottweiler ou encore bobtail et berger allemand…

Comme pour les animaux à pelage blanc, le vétérinaire peut conseiller l’utilisation d’une crème-écran (si exposition au soleil).

Quoi ? Différente ?

D’après le photographe Jamie Manuel, le troupeau ne semblait porter aucun intérêt à la différence de pigmentation de la girafe blanche, celle ci était au sein d’un groupe de 20 autres.

3364531000000578-0-image-a-15_1461246449170

Première série de clichés de l’année

Toujours d’après le photographe, il serait le premier à avoir pris ces photos depuis que se sont entendues les rumeurs de l’existence de l’animal, en Février cette année.

«Les gardes ont été ravis de [la] voir de plus près, et étaient heureux de voir que l’animal avait l’air en bonne santé, se nourrissait bien » ; «J’ai finalement réussi à photographier la girafe de près et immédiatement demandé si elle était albinos ou leucistique (tel que les tigres blancs, les lions blancs…etc).

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here