2000 rennes abattus pour éradiquer une maladie

Lundi, dans un communiqué, l’Autorité norvégienne de contrôle alimentaire (ANCA) a annoncé cette mesure drastique à la suite de la découverte d’une maladie délibitante chronique (MDC). Contagieuse, elle se traduit par l’alteration du comportement de l’animal et par une prise de poid qui conduit à la mort.

PHOTO AFP

Aussi appelé encéphalopathie des cervidés, elle est responsable actuellement de la mort de 3 rennes de la même harde et de 2 élans, ce qui est moins préoccupant étant donné que cette espèce ne se déplace pas en troupeaux, limitant la contagion.

Éradication de la harde concerné.

C’est la décision prise par l’ANCA, concernant une harde comptant 2.000 à 2.200 rennes vivants dans la région montagneuse de Nordfjella (au Sud – Ouest du pays).

Le ministère de l’Agriculture a donné, dans une lettre à l’ANCA, son accord “sur la base des connaissances en notre possession aujourd’hui et des recommandations unanimes des experts”.

Elle doit avoir lieu avant le 1er mai 2018 selon le ministère.

L’ANCA se prévoit jusqu’au 15 mai pour présenter un plan d’action. Celui-ci peut se faire sous la forme d’une extension de la chasse dans la région concernée, avec un test de dépistage pratiqué sur les animaux abbatus, a précisé un porte-parole.

La harde en question représente 6% de la population de rennes en Norvége.

Votre avis est le bienvenue ?

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz